avatar
Simple Membre
pseudo : blackthorns (kim).
avatar : emilia gorgeous clarke.
copyrights : lux aeterna + tumblr.
autre(s) compte(s) : la petite terrestre (aslynn).

âge : plus de deux mille ans; elle a perdu le compte.
affiliation : elle-même.
Pro-Accords
date d'inscription : 21/08/2015
mes messages : 16
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: ( rheiaeres ) the fault in our family tree.   Lun 16 Nov - 21:47
the fault in our family tree

rheia starkweather & aeres bethel




Aeres s'était convaincue que même les remous du Monde Obscur ne seraient pas suffisants pour la sortir de sa retraite. Elle s'était trouvé ce petit cottage dans la campagne irlandaise une dizaine d'années auparavant, pouvait subvenir à ses propres besoins et se rendait occasionnellement en ville pour vendre ses fleurs. Et sinon...eh bien, ceux qui avaient spécifiquement besoin de ses compétences savaient où la trouver. Les secrets n'en restaient pas longtemps, même lorsque l'on s'astreignait à vivre à l'écart des autres. Les immortels ayant atteint son âge étaient rares, et ceux qui se n'étaient pas retirés dans les Cours ou le Labyrinthe plus encore. De plus, ses enfants étaient bien plus susceptibles qu'elle de vendre la mèche, et la faerie avait fini par s'y résigner. Mais malgré toutes ses résolutions, elle se trouvait quand même tirée de sa toute-relative quiétude — et encore, encore, pour des affaires familiales.

Le voyage vers Londres avait été d'un calme remarquable. En fermant les yeux, elle aurait très bien pu oublier les tensions de leur monde, et simplement vivre comme ces Terrestres autour d'elle le faisaient: simplement, sans plus grande préoccupation que leurs propres problèmes, financiers, familiaux, amoureux, tandis qu'elle se demandait si elle verrait une guerre éclater pour la énième fois. Ils avaient beau dire que la guerre était le fait d'esprits plus faibles, que leur éternelle croisade contre les démons était le seul combat qu'ils voulaient mener, les Nephilims restaient des hommes et des femmes qui, même bénis par le sang de l'Ange, conservaient des instincts et des réflexes que les Terrestres partageaient.

Sur le pas de la porte de l’Institut, les pas de la Faerie ralentirent, puis s’arrêtèrent, lorsqu’elle leva la tête vers l’ange de pierre et son glaive levé. Si, pendant les quelques siècles suivant la naissance des Chasseurs d’Ombres, la silhouette de Raziel avait réussi à éveiller en elle une peur miséricordieuse de la colère des cieux, la force de l’habitude et la désillusion de voir ces guerriers surhumains la décevoir autant que l’impressionner avait retiré à l’effigie du créateur de leur race l’aura d’intimidation que sa naïveté, même au millénaire passé, lui avait conférée. S’arrachant à la contemplation de la statue, elle gravit les quelques marches qui la séparaient du lourd portail avant de frapper, le lourd heurtoir faisant résonner le son dans les couloirs de pierre qu’elle devinait derrière. La porte ne mit, remarqua-t-elle avec surprise, que quelques minutes à s’ouvrir, devant un homme aux cheveux roux – un Fairchild, probablement. Bien que le Chasseur d’Ombre fasse aisément trente centimètres de plus qu’elle, la brune ne se laissa pas démonter, levant le menton haut et tapotant le dallage du pied avec l’attitude de quelqu’un qui n’aimait pas qu’on la fasse attendre (ce qui était faux, bien sûr, mais valait mieux ne pas tenter un Nephilim de la faire patienter). « Bonjour, monsieur. Je suis Aeres Bethel… » Elle vit avec satisfaction les yeux de son interlocuteur s’agrandir imperceptiblement. Quand on dépassait le cap du millénaire et demi, la réputation en prenait un coup. « …Et je suis venue voir la jeune Rheia Starkweather. Si, bien entendu, vous me laissez entrer. » Son ton ne laissait pas vraiment de place à l’hésitation, bien qu’ayant conservé toute sa douce politesse. Sans un mot, il obtempéra, s’écartant pour laisser passer la fey. « J’irais la chercher. Veuillez patienter ici. » ajouta-t-il laconiquement, avant de disparaître, gravissant les marches du grand escalier à une vitesse qu’elle n’aurait pas soupçonné. Relâchant un soupir dès l’instant où il disparut, ses grands yeux verts se dirigèrent vers l’étage qu’elle entrapercevait en haut de la volée, d’où celle qu’elle était venue rencontrer arriverait probablement. Bien.


over hill and under trees, through lands where never light has shone, by silver streams that run down to the sea; under clouds, beneath the stars, over snow and winter's morn, i turn at last at paths that lead home.
i'm lonely but i'm free.
(gif tumblr/code northern lights.)
avatar
DEAD MEMORIES
pseudo : roar scream (wendy).
avatar : kane.
copyrights : yumiita (av), pathos (sign).
autre(s) compte(s) : none.

âge : vingt-cinq années éparpillées.
métier : chasseuse de démons, protectrice du monde des humains.
localisation : londres, principalement.
affiliation : institut de Londres, celui qui l'a vue grandir.
Pro-Accords
date d'inscription : 27/10/2015
mes messages : 92
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ( rheiaeres ) the fault in our family tree.   Lun 23 Nov - 20:39
the fault in our family tree

rheia starkweather & aeres bethel




Elle lance le couteau, regardant quelques secondes après la lame s'enfoncer dans la cible. L'arme tremble encore pendant quelques secondes, avant de finalement s'immobiliser. Rheia s'avance vers le mur, recouvert de plusieurs cibles de différentes tailles. De tous les instituts qu'elle a visités, celui de Londres possède de loin la meilleure salle d'entraînement. Ici, elle se sent parfaitement à l'aise. Elle est simplement Rheia. Pas une chasseuse au sang mêlé. Elle n'est pas un scandale ambulant. Elle n'est pas celle que l'on désigne d'un signe de tête qui se veut être discret. Non ici, elle est et elle restera simplement Rheia. La jeune femme récupère son couteau avec un peu de peine, ce dernier étant un peu trop enfoncé dans la cible. Elle sent déjà ses muscles commencer à lui faire mal, mais ce n'est pas pour autant qu'elle décide d'arrêter son entraînement. Elle veut toujours devenir meilleure, se surpasser. Montrer qu'elle est bien plus qu'une erreur de parcours dans sa famille. Rheia, c'est une chasseuse d'ombre de talent, elle le sait pertinemment, mais ce sont plutôt les autres qui refusent de le voir. Alors elle s'entraîne, encore et encore. Toujours plus. Depuis les derniers jours, elle n'a pas vu grand monde à part son fils et Maelor. Elle n'a pas le temps de discuter avec le reste de l'institut, elle ne peut pas prendre ce temps. Rheia en a assez d'être reléguée à de petits rôles dans les combats et dans les missions. Son sang ne fait pas d'elle une chasseuse inférieure aux autres. Elle recule, son couteau en main. Elle dépose ce dernier sur la table, passe délicatement ses doigts sur le manche. La brune dispose plusieurs lames les unes à côté des autres, sans ordre ni distance précises. Au contraire, c'est plutôt un sacré mélange. Rheia tourne le dos au mur et inspire longuement. Rapidement, sa main attrape les couteaux, un à un. Elle les lance à peu d'intervalle, chaque couteau allant s'enfoncer dans une cible différente. Après une dizaine de lancer, elle se stoppe, voyant son dernier couteau s'enfoncer dans sa cible. Rheia s'appuie contre la table et examine le mur qui se trouve devant elle avec précision. Sur onze couteaux lancés, huit ont touché le centre de la cible. C'est bien, mais elle peut faire mieux. Elle doit faire mieux.

Elle s'apprête à aller chercher des armes quand elle entend la porte de la salle grincer. Rheia se tourne, découvrant le visage de William Fairchild. « Tu as de la visite. » Ce dernier lui sourit, puis quitte la pièce. La famille Fairchild a toujours été plus tolérante à son écart que son propre père. Elle se souvient encore des fois où elle allait se réfugier près d'eux lorsqu'elle entendait beaucoup trop de choses désagréables à son égard. Les Fairchild ont toujours été plus tolérants à l'égard des créatures obscures que les Starkweather. Rheia prend entre ses mains la serviette blanche posée sur une chaise et se la passe sur le visage. Elle est en sueur à cause de son entraînement intensif. Elle essuie sa nuque et sa poitrine avant de reposer la serviette à sa place. Elle reviendra une fois la visite terminée. Rheia enfile une veste légère, ne voulant pas attraper froid avec un simple débardeur ; l'institut est un grand batiment qui peut être difficile à chauffer. Elle sort dans le couloir et commence à descendre rapidement les marches. Rheia se stoppe au milieu des escaliers en remarquant un visage familier au rez-de-chaussé. Aeres. La brune recommence à descendre, mais cette fois d'une façon beaucoup plus lente. Rien que la présence d'Aeres la rend mal à l'aise. Cette femme inspire l'autorité et le respect simplement avec son aura. Rheia s'approche d'elle, lentement. « Aeres. Que puis-je faire pour vous ? » La jeune femme s’étonne de voir la faerie ici. Elle ne sait pas vraiment comment interpréter cette venue. « Je n'ai pas Lewys avec moi, si c'est lui que vous voulez voir. Il est avec Maelor. » Rheia se sent poisseuse, bien loin d'être présentable en face de celle qui est finalement sa belle-mère. Si elle avait su, elle aurait pris le temps de prendre au moins une rapide douche. 


ashes to ashes
bury all your secrets in my skin, come away with innocence and leave me with my sins. the air around me still feels like a cage and love is just a camouflage for what ressembles rage again.
avatar
Simple Membre
pseudo : blackthorns (kim).
avatar : emilia gorgeous clarke.
copyrights : lux aeterna + tumblr.
autre(s) compte(s) : la petite terrestre (aslynn).

âge : plus de deux mille ans; elle a perdu le compte.
affiliation : elle-même.
Pro-Accords
date d'inscription : 21/08/2015
mes messages : 16
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ( rheiaeres ) the fault in our family tree.   Jeu 14 Jan - 22:32
the fault in our family tree

rheia starkweather & aeres bethel




Peut-être n’est-elle pas damnée comme les vampires, condamnés à ne plus jamais poser le pied sur une terre sacrée, mais la dernière fois qu’Aeres a passé le seuil d’un Institut remonte à au moins plusieurs décennies, si ce n’est plusieurs siècles. Les ères se mêlent et se mélangent, et elle regrette sa mémoire limitée, même en tant qu’immortelle. Tant de pépites de moments ont disparu dans les tréfonds de son esprit, avalées par les années — et même en se disant que ressasser le passé n’a aucun intérêt, surtout pour quelqu’un qui s’acharne depuis deux millénaires à ne pas rester figée dans sa propre vie, un éclair de regret passe tout de même dans ses yeux, bien qu’il n’ait rien à voir avec la massive statue de l’Ange Raziel semblant la regarder de haut, entre les deux volées d’escaliers.

Après réflexion, le Chasseur d’Ombres qui l’a reçue doit être un Fairchild, se dit-elle avec une pointe d’amusement. Année après année, elle a vu défiler ces têtes rousses sans même y prêter attention, en une ribambelle de vies éphémères. Bien sûr, leur nom est aussi souvent mêlé aux affaires des Créatures Obscures que ceux des autres familles, mais il semblerait qu’elle l’entende de plus en plus depuis qu’Arabella Fairchild a accédé au poste de Consul. C’est avec ce genre de pensées qu’elle se distrait, son regard courant de décor en décor. Ce qui l’entoure semble presque lui souffler que quelles que soient ses intentions envers les habitants de ce lieu, il n’a jamais été fait pour elle. Les Créatures n’ont jamais été chaleureusement reçues sur ce qui appartient aux enfants de l’Ange, se rappelle amèrement la faerie.

Ce n’est que lorsque des pas retentissent sur les marches, rendus feutrés par le velours mais également par la grâce surhumaine du sang Nephilim, qu’elle se tourne finalement vers l’escalier, une partie d’elle s’attendant à ce que ce soit le Chasseur du début, venu lui dire que Rheia était soit absente, soit non disposée à la voir. Ce n’aurait pas été une première, considérant la façon dont elle s’était souvent fait congédier au cours de sa longue, longue vie, même si ce n’est évidemment pas la faute de la jeune Starkweather. Aeres n’a toujours pas déterminé quoi penser, que ce soit de sa belle-fille elle-même, ou des choix amoureux de son propre fils — bien que l’un entraîne probablement l’autre. Elle se souvient très bien d’avoir secoué la tête, lançant un regard exaspéré au garçon blond se tenant devant elle, à peine quelques mois plus tôt. Qu’est-ce qui lui était passé par la tête, de s’amouracher d’une Chasseuse d’Ombres…de lui faire un enfant, qui plus est ? Une partie d’elle-même est consciente qu’elle est loin d’être bien placée pour critiquer ; ses propres déboires sentimentaux n’ont jamais été simples. Mais peut-être bien que tout l’instinct maternel qu’elle projette sur son plus jeune fils s’inquiète, jauge la brunette, en se demandant si, volontairement ou pliant sous l’autorité de l’Enclave, elle sera la première à briser le cœur de Maelor.

« Rheia. Comment vas-tu ? » Le sourire qui éclaire ses traits est affable, alors même qu’elle ébauche un pas vers la jeune femme. Peut-être qu’il lui faut bien admettre que quitte à avoir choisi une fille de l’Ange, son garçon ne s’est pas trompé sur toute la ligne. « C’est à vous décourager d’avoir des enfants. Pas fichu de prévenir sa propre mère qu’il a embarqué le petit-fils avant qu’elle arrive à Londres. » Aeres lève les yeux au ciel, mi-sérieuse, mi-amusée par la tournure des choses. Quelques secondes passent avant que ses yeux verts ne retombent sur Rheia, son habituel air pensif revenant graduellement sur ses traits. « Cela dit, Lewys n’est qu’une des raisons de ma visite. Je comptais principalement avoir une petite discussion avec toi. » Réalisant quelques secondes trop tard que ses mots ne sonnent pas forcément très encourageants, elle se rattrape rapidement. « Rien de grave, bien entendu. Bien que cela concerne ton fils. » Elle choisit volontairement de le désigner comme l’enfant de la Chasseuse plutôt que son petit-fils – après tout, le sang Nephilim l’emporte sur celui de son père, et le petit grandira pour devenir un Chasseur à son tour. La pensée la remplit d’une certaine nostalgie douce-amère, en souvenir de tous les guerriers qu’elle a un jour aidé, et ne sont jamais revenus. « —Peut-être pourrions-nous discuter ailleurs, si tu veux bien ? Le hall me semble difficilement agréable pour ce genre de rencontres, malgré le décorum. »



over hill and under trees, through lands where never light has shone, by silver streams that run down to the sea; under clouds, beneath the stars, over snow and winter's morn, i turn at last at paths that lead home.
i'm lonely but i'm free.
(gif tumblr/code northern lights.)
avatar
DEAD MEMORIES
pseudo : roar scream (wendy).
avatar : kane.
copyrights : yumiita (av), pathos (sign).
autre(s) compte(s) : none.

âge : vingt-cinq années éparpillées.
métier : chasseuse de démons, protectrice du monde des humains.
localisation : londres, principalement.
affiliation : institut de Londres, celui qui l'a vue grandir.
Pro-Accords
date d'inscription : 27/10/2015
mes messages : 92
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ( rheiaeres ) the fault in our family tree.   Dim 17 Jan - 11:24
the fault in our family tree

rheia starkweather & aeres bethel




Elle est surprise. Étonnée de cette visite, qui lui semble complètement sortie de nulle part. Rheia veut s'appuyer contre l'encadrement de la porte, mais elle décide d'éviter. Elle contrôle le moindre de ses gestes quand elle est en présence d'Aeres, ayant peur de son jugement. De même, elle n'ose pas croiser les bras. Faire le moindre mouvement à vrai dire. Elle tire juste sur les manches de sa veste, cherchant tout de même à s'occuper les mains, à ne pas rester droite comme un pic. Rheia n'est pas de nature peureuse, sinon à quoi bon être chasseuse d'ombre. Mais en présence de sa belle-mère, ce n'était tout simplement pas la même chose. De nouveau, elle est surprise en entendant qu'Aeres s'enquière sur son état. Rheia affiche un faible sourire, un sourire simpliste. « Comme ci, comme ça. Comme d'habitude. » Un haussement d'épaule, une familiarité qu'elle veut se permettre. La brune se sent toujours à l'aise quand elle est à l'institut, mais ce degré de satisfaction dépend des personnes présentes dans le bâtiment. Aujourd'hui, sa famille s'était rendue à Idris. Sans elle bien évidement. Après tout, elle ne faisait pas totalement partie de cette famille. Avec les Fairchild, c'était différent. « Et vous, comment vous portez-vous ? » Toujours la politesse au maximum. Rheia refuse de faire le moindre faux pas, elle se l'interdit. Elle doit garder l'estime que lui accorde Aeres. Pour Maelor, pour Lewys. Jamais elle ne se permettrait d'être trop familière avec elle.

Rheia ne sait pas vraiment comment accueillir la remarque de la faerie. Pour être franche, elle ne savait pas comment interpréter une grande partie de ses paroles. Les faeries étaient après tout réputés pour ça, la façon dont ils pouvaient détourner leurs mots, leurs phrases afin d'éviter le mensonge. La brune s'autorise à nouveau un léger sourire en voyant le regard de sa belle-mère. « Je ne pense pas qu'il soit au courant. » Elle tente de se justifier malgré tout, de justifier Maelor. Le silence qui s'installe pèse sur les épaules de la jeune femme. Ses manches commencent sérieusement à prendre cher. Elle se sent stupide à l'idée d'être aussi stressée à chaque fois qu'elle se trouve en présence d'Aeres. Elle espère qu'un jour cette situation lui passera et qu'elle arrivera à être à l'aise lors d'une conversation avec elle. Rheia relève rapidement les yeux, quittant du regard ses manches, quand Aeres lui évoque le pourquoi de sa présence. L'incrédulité peut être facilement lue dans le regard de la chasseuse d'ombre. Plusieurs idées lui passent rapidement dans la tête, toutes plus stupides les unes que les autres. Elle n'arrive pas à se souvenir d'une situation où elle aurait pu attirer les foudres d'Aeres. Cette dernière se veut rassurante, mais l'effet voulu ne s'applique pas spécialement sur Rheia, bien au contraire. Cette dernière jette un rapide regard derrière elle en entendant la faerie évoquer la pièce où elles se trouvent. La brune est d'accord. De plus, elle n'aimerait pas voir sa débarquer sa famille alors qu'elle est en pleine discussion avec Aeres. Elle n'osait même pas imaginer la réaction de son père, s'il découvrait une créature obscure dans le hall. Rheia prendrait toutes les réprimandes possibles et inimaginables, comme d'habitude. La chasseuse d'ombre s'écarte de la porte et fait un geste de la main, invitant son interlocutrice à avancer. Elle referme la porte d'entrée après son passage et désigne l'escalier. « Dans ma chambre, nous ne serons pas dérangées. » Rheia emboîte le pas, montant rapidement les escaliers. Elle guide Aeres dans les couloirs de l'institut et lui ouvre la porte de sa chambre. Heureusement pour elle, elle avait effectué un grand rangement la veille.  

La pièce était toujours bien éclairée par la lumière du soleil à cette heure de la journée. Sa chambre était plutôt simple, aux teintes claires. Ses effets personnels n'étaient pas nombreux. Rheia n'est pas une personne matérialiste. Quelques photographies d'elle en présence d'êtres chers. Maelor, Lewys, Esfir. Sa famille également, malgré tout. Parfois, elle se dit qu'elle est vraiment conne, mais elle ne peut pas s'empêcher de les aimer quand même, bien que ce ne soit pas réciproque. Elle indique de la main un fauteuil, invitant Aeres à s'asseoir. Rheia n'en fera de même que si son invitation est acceptée. « Que ce passe t-il ? » Peut-être qu'en d'autres circonstances, Rheia serait plus patiente. Mais Aeres avait mentionné Lewys. Elle voulait savoir, au plus vite, ce qui occupait l'esprit de la blonde.


ashes to ashes
bury all your secrets in my skin, come away with innocence and leave me with my sins. the air around me still feels like a cage and love is just a camouflage for what ressembles rage again.
avatar
Simple Membre
pseudo : blackthorns (kim).
avatar : emilia gorgeous clarke.
copyrights : lux aeterna + tumblr.
autre(s) compte(s) : la petite terrestre (aslynn).

âge : plus de deux mille ans; elle a perdu le compte.
affiliation : elle-même.
Pro-Accords
date d'inscription : 21/08/2015
mes messages : 16
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ( rheiaeres ) the fault in our family tree.   Mar 19 Jan - 20:29
the fault in our family tree

rheia starkweather & aeres bethel





L’espace d’un instant, Aeres est tentée de répondre qu’elle ne sait rien de l’habitude. Qu’elle ne peut qu’imaginer la vie que mènent les Chasseurs d’Ombres, soumis à leurs implacables lois, le principal du poids de la menace démone reposant sur leurs mortelles épaules. Mais Rheia prend sûrement la question avec plus de pragmatisme, se dit-elle, et la fée préfère ne pas allumer la mèche d’une discussion qui l’entraînerait bien loin du sujet qu’elle avait voulu aborder de base. « Oh, rien de si nouveau, tu sais. La routine. » lâche-t-elle. Un mot qui sonne étrange, presque alien, alors que même elle, qui s’est recluse dans un paisible isolement après le conflit contre l’Ennemi, ressent à présent les secousses qui agitent tout le Monde Obscur, les germes de ce qui n’attend que la bonne opportunité pour éclater, encore une fois, en guerre civile. « Ou plutôt, ce qui s’en approche, ces derniers temps. » rectifie l’immortelle, laissant le sujet en suspens. Il reviendra, après tout. Une clause de plus dans tout ce qu’elle comptait passer en revue avec Rheia, ne serait-ce que pour l’avenir de sa propre famille. Un flash d’yeux verts en direction de la fille de l’Ange, porteurs d’une ombre de sourire. « A l’avenir, sache qu’il est inutile de s’adresser à moi avec autant de décorum. Si nous ne sommes qu’au début de notre discussion, continuer ainsi fera paraître le temps long. » Si elle-même s’exprime à mots choisi, c’est, il est vrai, à moitié parce qu’elle a appris à se conduire ainsi en présence des Nephilim, mais aussi par son âge et sa naissance. Le mensonge est interdit, on le lui a rentré dans la tête depuis son plus jeune âge. Mais personne n’a jamais manqué de moyen de contourner la vérité.

Aeres garde ses mots, encore et encore. La vieille méfiance qu’elle entretient envers les Chasseurs d’Ombres, depuis que leur communauté a commencé à grandir et s’enorgueillir de leur noble tâche, est revenue chargeante dès qu’elle a franchi les portes de l’Institut. Si encore une fois, elle ne ramène pas le sujet à la surface, si ce n’est qu’avec d’autres immortels avec qui elle peut mettre ses souvenirs en commun, sa mémoire garde malheureusement les traces des grandes Traques de Créatures, battant leur plein jusqu’au moment béni où ceux qui étaient assez sains d’esprit pour le faire, d’un côté comme de l’autre, s’étaient réunis et avaient rédigé, tant bien que mal, la première version des Accords. Ils n’avaient jamais été la solution de tout, mais elle n’a jamais oublié qu’ils ont au moins été le départ.

C’est sans une parole de plus qu’elle emboîte le pas à Rheia. Les longs corridors de l’Institut dégoulinent d’histoire — elle le ressent, sans jamais s’être enfoncée plus loin que le rez-de-chaussée, le hall et les bureaux. L’un des plus vieux sièges de la lutte contre les démons du monde. Peut-être est-ce aussi quelque chose, dans ce lieu, qui impose le respect. L’œil de la faerie est loin d’être critique sur le mobilier de Rheia, appréciant même sa simplicité. Elle ne peut s’empêcher de remarquer les photos, reconnaissant le visage de son fils et de son petit-fils, bien que les autres restent à ses yeux des inconnus. Une rouquine, des gens qui avaient la tête d’être les parents de la Chasseuse… La pensée d’un autre set de grands-parents l’amuse presque, seulement remise en cause par le fait qu’ils ne doivent pas être plus contents que ça de l’existence d’un gamin métisse dans la respectable lignée des Starkweather. « Tu connais les rumeurs qui courent. Qu’elles circulent dans le Monde Obscur ou au sein même de l’Enclave. » C’est une affirmation bien plus qu’une question ; seul un ermite n’aurait pas été au courant des derniers événements, si elle-même, cloîtrée dans sa quiétude, en a entendu parler. « Je crains que le climat actuel soit moins que propice à ceux d’entre vous qui entretiennent une relation, romantique ou platonique, avec un autre qu’un Nephilim. Et qu’il soit moins clément encore aux enfants nés de ces unions. » Maelor et Rheia ne sont pas les seuls, si elle en croit les bruits qui courent. D’autres enfants de l’Ange ont choisi leur âme sœur en dehors de leur propre race — un Nephilim et une louve, peut-être, et l’El-Hashem qui avait un temps partagé sa vie avec une sorcière… Aeres, elle déplore d’avance les difficultés de ces couples-là. « Je ne veux pas dire qu’il faudrait que vous vous sépareriez. Loin de là. » rajoute-t-elle à la hâte, réalisant que ses mots pouvaient, effectivement, être mal interprétés. « Tu as rendu mon fils heureux, d’une façon que personne d’autre ne pourrait espérer atteindre. En tant que sa mère, c’est la meilleure chose que je puisse demander. » admet la fée. Bien qu’elle continue à penser que n’importe quelle autre race aurait été moitié moins source de trouble. « Ce que je veux dire, c’est que si les choses continuent à dégénérer – et je crains qu’elles soient bien parties pour, malgré tous les efforts que nous pouvons tenter de fournir –, vivre avec un membre du Petit Peuple en tant que compagnon et avoir un fils demi-fée signifiera que tu feras partie de la classe que les plus conservateurs de l’Enclave mépriseront, voire persécuteront. Si c’était le cas avant, ça ne fera qu’empirer. » Dieu, peut-elle vraiment sonner encore plus pessimiste ? « Je tiens à considérer avec toi le pire scénario possible et savoir si, dans le cas de figure dans lequel il devient réalité, je pourrais aider de quelque manière que ce soit ; en tant que…belle-mère, si on veut, et grand-mère. » reprend-elle d’une voix qui se veut ferme, et parvient à donner le change. « Si jamais l’Enclave et le Conseil décidaient d’exclure ceux qui ont du sang Downworldler, ou leurs parents, que feras-tu ? »



over hill and under trees, through lands where never light has shone, by silver streams that run down to the sea; under clouds, beneath the stars, over snow and winter's morn, i turn at last at paths that lead home.
i'm lonely but i'm free.
(gif tumblr/code northern lights.)
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ( rheiaeres ) the fault in our family tree.   
 Sujets similaires
-
» YOUR FAMILY TREE - RPG
» You're bringing new life to your family tree now ◮ Alistair & Andy
» YOUR FAMILY TREE - RPG (♥)
» 04. You're bringing new life to your family tree now [Finn/Kurt/Andrew]
» MAISON TARGARYEN ▲ feu et sang [2/2 Libres]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-