avatar
Simple Membre
pseudo : jiyuuai
avatar : Luke Evans
copyrights : morphine.
autre(s) compte(s) : aucun

âge : cent vingt-trois ans
métier : aucun réellement
localisation : New York
affiliation : à votre avis ?
Pro-Accords
date d'inscription : 21/12/2015
mes messages : 27
Voir le profil de l'utilisateur
http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t195-lawrence-g-yours-truly http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t196-lawrence-g-such-we-are-made-of-such-we-be#866
MessageSujet: Lawrence G. ♦ Yours truly   Lun 21 Déc - 13:51
Lawrence Gastrell

We know what we are, but we know not what we may be

Nom : Gastrell Prénom(s) : Lawrence Age : Cent vingt-trois ans, bien que physiquement je n'en paraisse qu'à peine trente Date et lieu de naissance : 13 avril 1892, Londres Race : Vampire Affiliation: Il va de soi que je m'associe de premiers abords aux individus de ma race. Statut matrimonial : Célibataire. Veuf en vérité, mais, je m'en garde d'en parler. Profession : Officiellement aucune. Il m'arrive toutefois d'effectuer quelque travail, çà et là, pour le clan. Je mets malgré tout un point d'honneur à choisir quoi faire, et n'y suis jamais franchement forcé. Armement / pouvoirs: Je pense être une arme suffisante à moi-même, et ne m'encombre donc aucunement d'autres choses. Il fut un temps où je savais manier le fusil, mais, à présent la force de mes bras est plus que convenable. Traits de caractère : mystérieux - loyal - sarcastique - discret - passionné - colérique - sévère - doux - honorable Avatar : Luke Evans


➵ Quelle est votre place au sein du monde obscur ? Ma place, demandez-vous ? Bien qu’elle semble toute choisie étant donné ma singularité, je ne l’imagine pourtant pas comme étant tout à fait définitive. Je suis certes un vampire affilié à un clan bien particulier, et, il est certain que je ferai tout mon possible pour le protéger. Toutefois, si j’ai pris grand soin de ne prendre aucun grade, ni aucune responsabilité, c’est sans aucun doute qu’il y a une raison, non ? Ainsi. J’en conclus que oui, je suis un être de la nuit et qu’avec les temps qui courent j’ai bien intérêt à garder les yeux ouverts… Vous ne me faites pas confiance ? Que grand bien vous fasse.

➵ En êtes-vous heureux ou au contraire, rejetez-vous cette appartenance qui vous a peut-être été imposée ? Cette situation, je l’ai choisie et je l’assume amplement. J’ai pris le temps d’accepter mes particularités, d’en jouer pleinement. Il est vrai que certaines conditions à être à vampire rendent parfois ma vie un peu ardue. Cependant, je n’ai aucun regret. Je suis fier de qui je suis, et suis ravi de pouvoir faire tant de choses aujourd’hui ; choses que je n’aurais osé effectuer dans mon ancienne vie.

➵ Que pensez-vous des tensions actuelles ? Nous voilà à parler politique. Entre nous soit dit, je préfère garder un ton neutre sur la situation. Je ne sais ce qu’il se trame réellement ; chacun murmure sa propre rumeur, mais, pour le moment rien n’est certain. Ce qui est sûr, pourtant, c’est que mon petit quotidien risque d’en être fortement chamboulé prochainement… Il nous faut nous préparer à toutes éventualités.

➵ De quel côté vous rangeriez vous ? Pour ou contre la guerre ? Je connais la guerre. J’ai marché sur bien des batailles. Toutefois… choisir un camp n’a jamais été une offre qui m’eut été faite. Ma fierté me dirait de défendre les miens avant toute chose, bien sûr. Toutefois, voyez-vous, je ne peux nier la présence d’une personne importante dans l’autre partie… Et puis, j’en viens à penser que nous n’aurons pas que deux camps distincts. Au vue de la situation actuelle, c’est impossible. Je sais qu’il me faudra choisir, mais, il me faudra faire preuve de réflexion avant toute chose.


behind the character

Pseudo/prénom : Elodie - ou jiyuuai - ou comme vous voulez en fait ! Age : 24 ans... bon, d'accord, 25 mais dans six jours seulement ! Pays/région : Rhônes-Alpes Disponibilités : Je peux me connecter tous les jours, pour le moment. Quant aux réponses aux sujets, j'arrange pour les faire le plus rapidement possible. Je lance donc une moyenne de 5/7, qui peut varier. Où as-tu connu COG ? : Via Pub-Rpg, il est dans la liste affichée sur la page d'accueil. J'ai cliqué dessus, et dadam ♪ Mot de passe : OK par Mason Une dernière déclaration d'amour (oupas) ? : Je suis contente de trouver un si joli forum sur l'univers de TMI. Franchement, il est très bien travaillé ; les annexes sont très bien faites, j'ai eu plaisir à lire chaque détail. Je pense que c'est un forum avec un beau potentiel, et le p'tit vampire en scénario m'a fait de l'œil ! J'espère pouvoir le jouer dignement. Bravo en tout cas, ça m'a l'air fort charmant ici ♥

avatar
Simple Membre
pseudo : jiyuuai
avatar : Luke Evans
copyrights : morphine.
autre(s) compte(s) : aucun

âge : cent vingt-trois ans
métier : aucun réellement
localisation : New York
affiliation : à votre avis ?
Pro-Accords
date d'inscription : 21/12/2015
mes messages : 27
Voir le profil de l'utilisateur
http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t195-lawrence-g-yours-truly http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t196-lawrence-g-such-we-are-made-of-such-we-be#866
MessageSujet: Re: Lawrence G. ♦ Yours truly   Lun 21 Déc - 13:52
All the stories are true

1892. Je ne saurais relater ma naissance avec exactitude. Je puis toutefois vous faire part de l’environnement dans lequel je vis le jour. Second enfant d’un père libraire, j’eus la chance de naître dans un foyer sain, peu riche mais suffisant à un certain bonheur. Deux ans avant moi, ma mère donna naissance à une fille ; Sybil. Aussi étonnant que cela puisse paraitre à l’époque, nous ne fûmes que deux enfants. Les souvenirs de mes premières années restent assez flous. Toutefois, je reconnais avoir quelques souvenirs : cet hiver où j’ai bien failli succomber à une angine, ou encore mon étonnement tout entier à voir ma sœur terminer son premier napperon en crochet, ou encore le coup asséné à ce môme du quartier, lui laissant un beau nez ensanglanté. J’étais peut-être un peu insouciant, légèrement bagarreur ; appréciant de montrer ma soi-disant force physique pour cacher, très mal je dois l’avouer, mon attrait pour la lecture. Ma vie était tracée. Ma sœur se marierait, quitterait la famille pour celle de son époux avec une dote certaine. Quant à moi, je reprendrais la librairie familiale, épouserait une charmante jeune demoiselle avec qui je fonderais sans doute une belle famille aimante.

1912. Elle s’appelait Charlotte. Une femme réfléchie, avec un fort caractère. Elle n’a jamais hésité à dire ce qu’elle pensait. Certains auraient pu se dire que c’était effronté d’agir ainsi pour une femme. Toutefois, je n’en avais que faire car elle ne parlait pas pour ne rien dire. Ses mots étaient là pour une raison valable. Elle venait d’avoir dix-huit ans lorsque nous nous mariâmes. Une union simple, mais charmante. Tout suivait son cours ; je ne me posais pas de questions existentielles. Je suivais toujours ce même chemin tout tracé.

1916. La Première Guerre Mondiale battait son plein. Malgré mes légères réticences à laisser derrière moi mon épouse enceinte de tout juste un mois, je m’engageais. J’étais de l’infanterie qui partit en France. La Bataille de la Somme. Cinq mois durant, je convoitais la survie… Rien de plus. J’avais, comme beaucoup d’autres, comme seul soutien les rares lettres envoyés de ma bien aimée, et les quelques paroles écrites de ma mère et de ma sœur. J’étais un gamin. La dure réalité d’alors me fit rapidement comprendre que même avec un fusil en main, je n’étais pas capable de bien grand-chose. Le doux confort auquel j’avais été habitué pendant de longues années n’était plus, et, même si aujourd’hui encore je doute que cette bataille fût l’unique raison de mon changement, je pense malgré tout qu’elle en a été pour quelque chose.
En novembre de la même année, je rentrais à Londres. Blessé, mais pas infirme. J’avais été chanceux. Toutefois, cette douce chance ne dura pas. Je retrouvais chez moi une femme agonisante. Nous n’avions pas compris à l’époque ce qu’il se passait. Tout était arrivé si vite. Elle avait les traits tirés, et la fatigue se lisait dans chacun de ses mouvements. Une grossesse un peu difficile avait dit le médecin. Puis, en quelques heures, après s’être tordue de douleur, elle me quitta. Emportant avec elle le fils qui aurait dû naître trois mois plus tard. Eclampsie, qu’ils appelaient cela. Bien vite, je me renfermais sur moi. Je devenais plus colérique qu’à l’accoutumé. Je sortais bien trop. Je devenais le parfait opposé de l’homme doux et agréable que j’avais été pendant ces vingt-quatre années.

1920. La guerre était finie. Dans les bars résonnaient les mélodies dansantes du jazz. Mon comportement lunatique semblait s’être calmé. J’avais, tant bien que mal, réussi à faire le deuil de ma jeunesse un peu ratée. Et surtout, j’avais lu. Beaucoup. Sans doute sans ces lectures étranges de faits divers n’aurais-je jamais été dans ce quartier un peu singulier de Londres. Sans doute ma vie aurait été tout à fait différente. Toutefois, c’était sans aucun regret que je poussais la porte d’un monde nouveau en devenant, à ma – presque – grande surprise, un vampire.
Je ne parle jamais de ma transformation. De ma mutation. Appelez cela comme vous le voulez. Ce n’est pas le souvenir le plus agréable qui soit. C’était douloureux. Suffoquant. Brulant. Etc. Etc. Cependant, je vis en cela une chance inouïe de changer ma vie. Le vampire avec qui je restais à l’époque m’apprit beaucoup. Je découvris alors un monde vieux de plusieurs centaines d’années, avec ses lois, ses dires et ses êtres. C’était tout simplement fabuleux. Je ne restais d’ailleurs pas longtemps à Londres. Je fis mes adieux à ma famille, prétextant une excuse assez banale pour mon envie de quitter le pays pour toujours. Je mentirais si je disais que cela avait été simple, de les quitter ainsi. Mais, il était préférable de ne plus m’attarder sur un quelconque attachement, quel qu’il fût, car l’éternité me punirait pour cela.

1939. La Chine. L’Impérialisme japonais y battait son plein. Les fêtes. Les dames de joies. Le sang. Les bagarres. C’était parfait. J’y vécus une seconde jeunesse. Ou bien une troisième, tant les années 20 à parcourir l’Europe avaient été fleuries. Puis, mon mentor, quelques amis d’alors et moi fûmes découverts. Il nous fallut fuir. En pleine guerre, ce n’était pas une bonne solution. Rapidement séparé, je me retrouvais à vagabonder seul dans des pays où la langue m’était totalement inconnu. J’usais de malice, de doux gestes pour survivre sans rien laisser paraitre. J’appréciais jouer de courtoisie, n’utilisant la violence qu’en cas de recours ultime.

1953. Les Etats-Unis. Je ne pourrais réellement expliquer la façon dont j’en suis venue à mettre les pieds dans ce pays aux valeurs bien différentes de l’Angleterre. Je me créais un quotidien rythmé des mêmes habitudes, me déplaçant régulièrement pour ne rien risquer. Finalement, j’en vins à l’idée que rester seul n’était plus très sûr. J’avais souvenir de mes camarades perdus. Ainsi, je partis pour l’est du pays et la jolie ville de New York.

2015. Je suis toujours à New York. Peu de choses ont changé, je crois. Je suis membre d’un clan, qui, n’est pas si mal organisé. Je peux donner mon opinion, refuser quelques choix. J’ai réussi à gagner en respect, sans pour autant avoir à parler de mon passé. Je ne parle pas de mon passé. Tout ce qui est inscrit ici fait partie de mon esprit, mais n’a jamais été parlé, et encore moins couché sur le papier. Je n’en oublie malgré tout pas d’où je suis venu ; je n’arrive aucunement à me détacher de mon étiquette victorienne, lis toujours autant. J’observe le monde d’un œil intrigué, essayant de n’y prendre part que lorsque cela est véritablement nécessaire.
Et puis. Il y a la douce Olivia. Elle lui ressemble beaucoup, vous savez. Cela me tue, si toutefois cela était possible de mourir à nouveau, de m’attendrir devant sa présence. Elle ouvre mon esprit par ses paroles, me fait découvrir certains aspects d’un monde dont j’ai parfois, je l’avoue, quelques préjugés. Et puis, avec les menaces arrivant, je me retrouve à nouveau étiré entre des univers différents… laissant un goût doux-amer ; une impression de déjà-vu.


avatar
Love will rain on me
pseudo : Jayce
avatar : Max Irons
copyrights : Me & tumblr
autre(s) compte(s) : Caleb G. Cipriano

âge : 24 ans
métier : Enseigne le maniement des armes et des techniques de combat.
localisation : New York ou Idris
affiliation : Sa famille, sa fille, sa sœur.
Pro-Accords
date d'inscription : 27/10/2015
mes messages : 105
Voir le profil de l'utilisateur
http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t108-mason-nothing-satisfies-me-but-your-soul-delai-08-11 http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t142-mason-uc http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t223-mason-un-defis-meme-pas-peur http://madebyjayce.livejournal.com/
MessageSujet: Re: Lawrence G. ♦ Yours truly   Lun 21 Déc - 18:51
J'en connais une qui va être contente ! youhou
Et insupportable aussi... Arrow Arrow

Fin' bref ...  lool  
Un gros bienvenue parmi nous en tout cas, un bon courage pour ta fiche et si jamais tu as des questions n'hésite pas toutes l'équipe se tient à ta disposition. love



I'M FADED

You were the shadow to my light. Did you feel us ? Another start, you fade away. Where are you now ? Was it all in my fantasy ? ©️ signature by anaëlle.

 
avatar
Simple Membre
pseudo : jiyuuai
avatar : Luke Evans
copyrights : morphine.
autre(s) compte(s) : aucun

âge : cent vingt-trois ans
métier : aucun réellement
localisation : New York
affiliation : à votre avis ?
Pro-Accords
date d'inscription : 21/12/2015
mes messages : 27
Voir le profil de l'utilisateur
http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t195-lawrence-g-yours-truly http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t196-lawrence-g-such-we-are-made-of-such-we-be#866
MessageSujet: Re: Lawrence G. ♦ Yours truly   Lun 21 Déc - 19:06
Merci bien l'ami ♫
avatar
Silence is a scary sound
pseudo : Nessaleth
avatar : amber heard
copyrights : nessaleth (avatar)
autre(s) compte(s) : la louve mina lee

âge : 24 y.o
métier : professeur de tir à l'arc à l'académie
localisation : entre idris et new-york
affiliation : les herondale. sa famille, son sang.
Pro-Accords
date d'inscription : 04/04/2015
mes messages : 341
Voir le profil de l'utilisateur
http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t97-liv-monsters http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t114-liv-fight-fight-fight http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t218-liv-let-s-play
MessageSujet: Re: Lawrence G. ♦ Yours truly   Lun 21 Déc - 20:43
*arrive en défonçant la porte*
TOI ! gnia
run hiiii coeur2 coeur2 coeur2 coeur2
Tout d'abord : bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche ! Ensuite : MERCI D'AVOIR PRIS MON PETIT VAMPIRE, JE SUIS MÉGA CONTENTE ! yeaah Enfin : si tu as des questions, suggestions, déclarations d'amour ou envie de faire des bébés, ma boîte mp est grande ouverte perv

DÉPÊCHE TOI DE TERMINER TA FICHE MAINTENANT ! chou
love2 sex


avatar
Simple Membre
pseudo : jiyuuai
avatar : Luke Evans
copyrights : morphine.
autre(s) compte(s) : aucun

âge : cent vingt-trois ans
métier : aucun réellement
localisation : New York
affiliation : à votre avis ?
Pro-Accords
date d'inscription : 21/12/2015
mes messages : 27
Voir le profil de l'utilisateur
http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t195-lawrence-g-yours-truly http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t196-lawrence-g-such-we-are-made-of-such-we-be#866
MessageSujet: Re: Lawrence G. ♦ Yours truly   Lun 21 Déc - 21:12
Merci beaucoup ♥

J'ai, d'ailleurs, terminé ma fiche ! J'espère que tout te convient.
Peut-être y a-t-il quelques détails à rajouter, ou des modifications à faire çà et là ?
avatar
Silence is a scary sound
pseudo : Nessaleth
avatar : amber heard
copyrights : nessaleth (avatar)
autre(s) compte(s) : la louve mina lee

âge : 24 y.o
métier : professeur de tir à l'arc à l'académie
localisation : entre idris et new-york
affiliation : les herondale. sa famille, son sang.
Pro-Accords
date d'inscription : 04/04/2015
mes messages : 341
Voir le profil de l'utilisateur
http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t97-liv-monsters http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t114-liv-fight-fight-fight http://mortalinstruments-rp.forumactif.org/t218-liv-let-s-play
MessageSujet: Re: Lawrence G. ♦ Yours truly   Lun 21 Déc - 21:43
Damn, ta fiche est parfaite ! quoi waaah

You did it !

bienvenue parmi nous petit scarabée
Félicitations, tu es validé !

Voici quelques points à ne pas oublier :
- demander des familles/clans/meutes, si tu n'en as pas encore.
- demander un rang personnalisé, si tu le souhaites.
- rechercher un parabatai, si tu es un Nephilim.
- préparer ta fiche de liens, pour te faire plein d'amis !
- recenser ton métier, pour gagner un peu d'argent
- que tu pourras dépenser grâce au système de points, n'hésites donc pas à aller y jeter un coup d’œil !

N'oublies pas également que tu peux devenir un padawan et demander un mentor si jamais tu te sens un peu perdu(e) sur le forum. Le mentorat, ça se passe par ici (et en plus, c'est gratuit).

Si jamais tu te poses encore quelques questions, n'hésites pas à contacter une administratrice qui se fera une joie de t'aider. L'équipe te souhaite un bon jeu sur City of Glass!





Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lawrence G. ♦ Yours truly   

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-